Partagez
Partagez

La reconstruction mammaire a pour but de reconstituer le volume et la projection du sein après une mastectomie, qu’elle soit partielle ou totale.

Cette chirurgie s’adresse à des patientes non tabagiques et après un délai minimal d’un an après la fin de la radiothérapie.
Cette chirurgie peut être complétée par une reconstruction de l’aréole et du mamelon en cas de mastectomie totale et une symétrisation de sein controlatéral. Elle peut se faire dans le même temps opératoire que la mastectomie (reconstruction immédiate)

Il existe différents moyens pour la reconstruction mammaire:

Expansion mammaire par prothèse

C’est le mode de reconstruction le plus simple et qui ne peut être choisi en cas de radiothérapie. Elle est parfois précédée d’une période d’expansion de la peau (expansion tissulaire) et c’est alors une chirurgie en 2 temps.

Reconstruction mammaire par lambeau du grand dorsal

Elle consiste à reconstruire le volume du sein par la peau du dos avec le muscle grand dorsal. Le lambeau peut-être utilisé seul en cas de mastectomie partielle, (lorsque le déficit cutané et glandulaire sont modérés), ou associé à un implant si le volume à reconstruire est important. C’est une technique idéale chez les patientes qui ont eu une radiothérapie.

Reconstruction mammaire par lambeau abdominal

Consiste à prélever l’excédent cutané abdominal seul (Lambeau de DIEP) ou associé au muscle de l’abdomen (lambeau de TRAM). Ce lambeau volumineux permet à la fois de réduire l’excédent cutané et graisseux et abdominal, et une reconstruction mammaire volumineuse.

Reconstruction de l’aréole/mamelon

L’intervention chirurgicale a pour but de reconstruire une aréole colorée (par tatouage ou greffe de peau prélevée à l’aine) ainsi qu’un relief central comme mamelon. C’est l’étape finale de la reconstruction mammaire.

VOUS DÉSIREZ PLUS D'INFORMATION? VOUS AIMERIEZ UNE CONSULTATION? CONTACTEZ-NOUS